Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Fonds vert : « Aider les collectivités à passer l’hiver » (Nicolas Garnier, Amorce)

News Tank Energies - Paris - Actualité n°262244 - Publié le 30/08/2022 à 17:30
- +
©  D.R.
Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce - ©  D.R.

« Sur le principe, le Fonds vert annoncé par la Première ministre est un bon signal. Il s’agit d’un effort conséquent porté par le Gouvernement dans une période compliquée », déclare Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce Réseau associatif français d’information, de partage d’expériences et d’accompagnement des collectivités et autres acteurs locaux en matière de transition énergétique (maîtrise de l’énergie, lutte… , à News Tank, le 30/08/2022.

Dans un entretien au Parisien, le 27/08/2022, Élisabeth Borne, Première ministre a annoncé la mise en place d’un Fonds vert doté d'1,5 Md€ pour accompagner les collectivités dans leur transition écologique.

« Il faut probablement que ce fonds soit utilisé à destination de mesures d’urgence pour aider les collectivités à passer l’hiver sur la question de l'énergie. Nous proposons de faire la liste des actions que les collectivités peuvent mettre en place dans les trois mois — installation d’automates pour régler la température ou l'éclairage, petits travaux d’isolation etc. — et qu’ensuite soit mis un place un système d’aides pour les accompagner dans leur déploiement », déclare Nicolas Garnier.


Comment recevez-vous l’annonce de la Première ministre de créer un Fonds vert doté d'1,5 Md€ pour accompagner les collectivités dans leur transition écologique ?

Sur le principe, c’est un bon signal. Il s’agit d’un effort conséquent porté par le Gouvernement, dans une période compliquée. Ce fonds serait en faveur de la transition écologique dans sa globalité, donc pas seulement l'énergie mais aussi les transports, les déchets, l’eau etc. Néanmoins, cela est encore très flou pour le moment et tout reste à construire.

Comment souhaiteriez-vous que ces fonds soient fléchés ?

Il faut probablement que ce fonds soit utilisé à destination de mesures d’urgence pour aider les collectivités à passer l’hiver sur la question de l'énergie. Nous proposons de faire la liste des actions que les collectivités peuvent mettre en place dans les trois mois — installation d’automates pour régler la température ou l'éclairage, petits travaux d’isolation etc. — et qu’ensuite soit mis un place un système d’aides pour les accompagner dans leur déploiement. Il faut inventer un modèle, mais cela pourrait par exemple prendre la forme d’une enveloppe CEE Certificats d'économie d'énergie spécifique sur les prochains mois.

Qu’attendent les collectivités locales de l'État sur la question de la transition écologique ?

Globalement, il y a des lois qui établissent des objectifs et des territoires qui les mettent en œuvre. On constate une discontinuité, une sorte de dialogue de sourds, dans la planification française. Celle-ci a du mal à infuser à l'échelon local par manque de moyens des collectivités, que ce soit les aides de l'État ou leurs moyens propres. Elles utilisent leur budget avant tout pour faire face à la hausse des coûts de l'énergie et non pas mener des actions de transition écologique. Nous aimerions généraliser les contrats de transition écologique, en s’appuyant sur des outils existants (CRTE Contrat de relance et de transition écologique , Sraddet Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires par exemple) et qu'à ces contrats soient associés des flux financiers automatiques pour les réalisation des collectivités.

Nicolas Garnier


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Municipal Waste Europe
Vice-président
Conseil National des Déchets
Membre
Ademe
Administrateur
Amorce
Délégué général
Amorce
Adjoint au Délégué Général
Amorce
Responsable du Pôle Énergie
Amorce
Chargé de développement

Établissement & diplôme

École des mines d’Alès
Ingénieur option génie de l’environnement

Fiche n° 47047, créée le 30/08/2022 à 16:10 - MàJ le 30/08/2022 à 16:15

Amorce

Réseau associatif français d’information, de partage d’expériences et d’accompagnement des collectivités et autres acteurs locaux en matière de transition énergétique (maîtrise de l’énergie, lutte contre la précarité énergétique, production et distribution d’énergies, planification), de gestion territoriale des déchets et de gestion du cycle de l’eau
- 3 domaines d’action : déchets, énergie et eau
Création : 1987
Effectifs : 1 000 adhérents
- 2/3 de collectivités, 1/3 de partenaires de collectivités
Président : Gilles Vincent
Délégué général : Nicolas Garnier
Contact :
Mathieu Bonnaric, chargé de communication
Tél : 04 72 74 09 77


Catégorie : Collectivités territoriales


Adresse du siège

18, rue Gabriel Péri
CS 20102
69623 Villeurbanne Cedex France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 13250, créée le 24/03/2022 à 16:53 - MàJ le 24/03/2022 à 16:59

©  D.R.
Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce - ©  D.R.