Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

GRTgaz : « En cas d’hiver moyen, la France est capable d’assurer ses besoins en gaz » (Thierry Trouvé)

News Tank Energies - Paris - Actualité n°263973 - Publié le 14/09/2022 à 18:25
- +
©  News Tank
Dominique Mockly et Thierry Trouvé - ©  News Tank

« En cas d’hiver moyen, la France est capable d’assurer ses besoins en gaz et de participer à la production électrique ainsi qu'à la solidarité européenne, mais avec moins de marges de manœuvres que d’habitude », déclare Thierry Trouvé Directeur général @ GRTgaz
, président-directeur général de GRTgaz Opérateur de transport de gaz à haute pression• Création : 2005• Missions :- Construire, entretenir et développer 85 % du réseau de transport de gaz naturel à haute pression en France- Acheminer le… , à l’occasion d’une prise de parole sur les perspectives gazières en France pour l’hiver 2022-2023, en présence de Dominique Mockly, président-directeur général de Teréga Acteur des infrastructures de transports et de stockage de gaz en France et en Europe.• Création : 2005 (TIGF) / 2012 (Teréga)• Implantation : 15 départements du Grand Sud-Ouest• Réseau : 5 127 km… , le 14/09/2022.

GRTgaz et Teréga ont établi des scénarios de la demande de gaz en fonction des conditions climatiques de l’hiver 2022-2023, et des leviers d’actions pour compenser les potentiels déficits anticipés dans la fourniture de gaz en France.  

« La gestion des risques est répartie entre le recours au GNL Gaz naturel liquéfié , la bonne gestion de nos capacités de stockage, les interconnexions gazières avec nos voisins européens, et à l’avenir le biogaz », indique Dominique Mockly.


État des lieux

  • Consommation française de gaz : 474 TWh Térawatt-heure .
    • 303 TWh en distribution publique (64 %) ;
    • 132 TWh aux industriels raccordés au réseau (28 %) ;
    • 39 TWh pour la production électrique centralisée (8 %). 
  • Teréga gère le réseau du Sud-Ouest de la France
    • 5 155 km contre 33 688 km pour GRTgaz ; 
  • Situation depuis la guerre en Ukraine : basculement des flux. 
    • Inversion des flux avec la Belgique, vers des exportations ; 
    • Allemagne : passage de l’import à des flux diminués et à somme nulle ; 
    • Espagne : passage d’exportations françaises nettes à échanges équilibrés.
    • Rôle accru des terminaux méthaniers portuaires.
      • Puissance de 58 GW Gigawatt  ; 
      • Record de flux GNL battu en 2022 avec 251 TWh émis contre en 233 TWh en 2019.
    • Capacités de stockages : 1/3 de la consommation soit 158 TWh, « cruciales pour l’hiver ». 
      • La puissance de soutirage est optimale si les stocks restent au-dessus de 50 % de remplissage au cours de l’hiver ; 
      • « Aujourd’hui remplis à 94 %, les 100 % seront atteints au 01/11/2022, début de la période hivernale ».
    • Biogaz :
      • Participe à 3 TWh dans les scénarios pour l’hiver 2022. 
      • Capacité installée de 7,5 TWh, à quoi s’ajoutent 20 TWh en projet, « soit 27,5 TWh à mettre en comparaison avec les 90 TWh de gaz russe importés pré-crise ukrainienne », indique Thierry Trouvé.
      • « Après discussions avec Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique @ Ministère de la Transition énergétique
        ministre de la Transition énergétique, je peux vous assurer qu’elle comprend et partage notre volonté d’accélération du biogaz. Des mesures techniques et réglementaires ont été mises en œuvre dès le printemps 2022 à ce sujet. » 

Interconnexion des infrastructures gazières françaises - ©  GRTgaz

État des flux de gaz régionaux avant/après l'éclatement de la crise en Ukraine (24/02/2022) - ©  GRTgaz

Perspectives

Scénarios pour l’hiver 2022-2023

  • Hiver moyen : « Le système sera à l’équilibre, nous serons capables d’avoir suffisamment de gaz mais avec moins de marges de manœuvre que d’habitude. Toutes les sources doivent alors être mobilisées, stockages et importations via les terminaux méthaniers et les réseaux adjacents, pour satisfaire la consommation du pays. » 
    Évaluation des déficits dans les scénarios pour l’hiver - ©  GRTgaz
  • Hiver dégradé : « Un déficit maximal de 5 % est prévu, ce qui serait gérable ». 
    • Référence des hivers de 2012-2013 (froid) et 2010-2011 (très froid). 
  • Cas particuliers de pics journaliers : 
    • Hiver moyen avec pointe de froid :« Les périodes de pics de consommation concentrées sur une ou plusieurs journées nécessitent une vigilance particulière ». 
      • Référence de la journée la plus froide sur 50 ans. 
    • Baisse des stocks en seconde partie d’hiver froid/très froid : moins de capacité de soutirer du gaz par rapport au début de l’hiver, « d’où l’intérêt de préserver les stocks le plus longtemps possible en cas d’épisodes de froid tardif ». 
  • Le niveau de GNL sera maintenu en cuve haute dans les terminaux pour réagir rapidement à une hausse de la demande. 

Leviers d’action pour limiter ces déficits

« L’ensemble des leviers disponibles doit permettre d’éviter la survenue de ces situations de déficits éventuels. »

  • Fournisseurs (Engie Acteur mondial de l’énergie, centré sur les renouvelables et les infrastructures énergétiques décentralisées bas carbone.• Quatre métiers cœur :- Les énergies renouvelables- Les infrastructures- Les… , TotalEnergies Compagnie internationale spécialisée dans la production et la fourniture d’énergies• Secteurs d’activité : - Integrated Gas, Renewables & Power (chaîne intégrée du gaz, les renouvelables et… ) : 
    • Préservation des stockages pour la fin de l’hiver et regarnissage des stocks en cas de redoux ponctuel; 
    • Adaptation des entrées/sorties du territoire.
  • Consommateurs - sobriété :
    • 1°C en moins réduit la consommation d’environ 7 % soit 170 GWh Gigawatt-heure /jour ou 17 TWh. 
    • Un dispositif d’information et de sensibilisation, de type Ecowatt pour RTE Gestionnaire du réseau de transport d'électricité français.- 106 874 km de lignes électriques• Création : 2000• Actionnariat : EDF (50,1 %), CDC (29,9 %) et CNP Assurances (20 %)• Missions :… , appliqué au gaz permettra aux citoyens, aux collectivités et aux entreprises de connaitre le niveau de tension du réseau de gaz et de contribuer à son équilibre par la mise en œuvre d’écogestes. 
  • Gestionnaires de réseau : interruptibilité et délestage 
    • Activation des dispositifs d’interruptibilité rémunérés qui permettent à des industriels volontaires de baisser leurs consommations en cas de déséquilibre sur le réseau.
      • Le potentiel maximal est de 200 GWh/jour. 
    • Délestage en dernier recours en ciblant les grands consommateurs (afin de protéger les clients résidentiels).
      • Les services essentiels comme les hôpitaux ou les centrales à gaz sont exclus du dispositif. 
  • Importance du lien gaz-électricité : « La sobriété sur le gaz et sur l’électricité sont liées, car le gaz participe aujourd’hui à la production électrique au vu de la tension sur le parc nucléaire français. Les centrales à gaz sont nécessaires à l’équilibre, d’autant que se chauffer avec un convecteur électrique consomme deux fois plus de gaz que directement avec une chaudière à gaz ». 
  • Échanges européens : « cette sobriété peut aussi contribuer à fournir du gaz à nos voisins, notamment l’Allemagne, qui pourront nous envoyer en retour l’électricité dont nous manquons ».

Réponses aux questions

  • Plafonnement du prix du gaz par l'UE Union européenne  : « Un tel mécanisme, encore à l’étude, se mettrait en œuvre au niveau des marchés de gros et aurait peu d’influence sur nos simulations pour l’hiver ». 
  • GNL et terminaux : « le taux d’utilisation des terminaux de GNL est de 90 % aujourd’hui, il pourra monter au-delà temporairement. Le gaz liquéfié a l’intérêt de pouvoir provenir de sources variées, notamment des États-Unis, d’Algérie, du Qatar, d’Égypte ou de différents pays d’Afrique actuellement. »
    • « Les FSRU Floating Storage and Regasification Unit - unité de regazéification et de stockage flottante sont une solution temporaire, celle du Havre est prévue pour rester cinq ans dès sa mise en service en 2023, soit jusqu’en 2028, après quoi son intérêt sera réévalué par le Parlement ». 
  • Livraisons vers l’Allemagne : « Nous travaillons en lien avec la CRE Autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement du marché de l'énergie et d’arbitrer les différends entre les utilisateurs et les divers exploitants• Création … pour porter la capacité à 100 GW/jour vers le réseau allemand, l’équivalent de quatre tranches nucléaires, en espérant que cela soit opérationnel en octobre prochain ».
    • « L’Allemagne recevra sûrement du gaz odorisé cet hiver, nous discutons de solutions à ce sujet avec nos homologues allemands. »
  • Interface avec l’Espagne : « L’Espagne prévoit d’augmenter le flux de Pyreneos de 40 GW/jour pour porter sa capacité à 265 GW/jour », déclare le président de Teréga.

Thierry Trouvé


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

GRTgaz
Directeur général
Mines ParisTech Alumni
Président
Elengy
Directeur général

Fiche n° 45770, créée le 08/04/2022 à 14:53 - MàJ le 08/04/2022 à 14:56

GRTgaz

Opérateur de transport de gaz à haute pression
Création : 2005
Missions :
- Construire, entretenir et développer 85 % du réseau de transport de gaz naturel à haute pression en France
- Acheminer le gaz à destination des postes de livraison
- Gérer 32 530 km de canalisations et 26 stations de compression en France
Actionnariat : Engie (60,8 %), Société d’infrastructures gazières (38,6 %) et les salariés de l’entreprise (0,5 %)
Chiffre d’affaires : 1,846 Md€ (2021)
Effectifs : 3 390 (2021)
Clients : 726 clients industriels actifs
Présidente du conseil d’administration : Adeline Duterque, depuis 2018
Directeur général : Thierry Trouvé, depuis 2013
Contact : Chafia Baci, consultante communication
Tel : 01 55 66 40 00


Catégorie : Fournisseur


Adresse du siège

6, rue Raoul Nordling
92270 Bois-Colombes France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 13181, créée le 11/03/2022 à 14:36 - MàJ le 30/05/2022 à 15:25

Teréga

Acteur des infrastructures de transports et de stockage de gaz en France et en Europe.
Création : 2005 (TIGF) / 2012 (Teréga)
Implantation : 15 départements du Grand Sud-Ouest
Réseau : 5 127 km de canalisations
- 15,8 % du réseau français de gazoducs
Clients : 111 clients industriels
Chiffre d’affaires : 488 M€ (2021)
Effectifs : 652 salariés (2021)
Président-directeur général : Dominique Mockly, depuis 2016
Contact : Dominique Boquillon, directrice de la communication
Tel : 05 59 13 34 00


Catégorie : Producteur & Fournisseur


Adresse du siège

40 Avenue de l’Europe
64000 Pau France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 13188, créée le 14/03/2022 à 14:27 - MàJ le 03/06/2022 à 10:24

©  News Tank
Dominique Mockly et Thierry Trouvé - ©  News Tank