Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Cigéo : « La maîtrise des risques et l'évaluation d’impact du projet sont insuffisantes » (FNE)

News Tank Energies - Paris - Actualité n°267220 - Publié le 12/10/2022 à 18:15
- +
©  Andra
©  Andra

« À l’heure actuelle, on ne sait pas quelles seront les dimensions de Cigéo Centre industriel de stockage géologique . L’évaluation d’incidence et de sûreté n’est pas complète, et la maîtrise des risques très insuffisante », déclare Maxime Paquin, membre de France Nature Environnement Fédération française d’associations de protection de la nature et de l’environnement.• Création : 1968, reconnue d’utilité publique en 1976.• Missions :- Stopper la destruction des écosystèmes.… , lors d’une conférence au côté de Jean-Dominique Boutin, biogéographe, sur les enjeux du projet Cigéo, organisée par la fédération d’associations environnementales le 12/10/2022. 

« Il n’y a pas de précédent, c’est le projet le plus important en taille et en durée en Europe, voire dans le monde. L’Andra navigue à vue avec beaucoup d’imprécisions. » Les membres de la FNE France nature environnement reviennent sur leurs points d’inquiétudes vis-à-vis de ce projet géré par l’Andra à Bure (Meuse), visant à à enfouir, à 500 mètres sous terre, 85 000 m3 de déchets radioactifs du parc nucléaire français à partir de 2035. 

« Il y a des interrogations sur la faisabilité, la réversibilité et la maintenance du projet, par exemple en cas d’incident ou d’usure des colis de déchets radioactifs, alors que Cigéo vient pourtant d’être déclaré d’utilité publique le 07/07/2022 ».


Les principaux points d’attention de la FNE sur le projet Cigéo

Les déchets nucléaires : types et transport

  • « Il y a un flou sur les types de déchets radioactifs qui iront ou non à Cigéo, on parle même de stocker les déchets d’autres pays voisins pour rentabiliser le coût énorme du projet. »

Jean-Dominique Boutin, biogéographe

  • « Des incertitudes importantes sur l’adaptabilité du projet Cigéo : derrière le tableau simplifié présenté par l’Andra, il y a environ 80 types de déchets radioactifs différents à stocker, qui ne rentrent pas tous dans les caractéristiques de stockage du site. 
  • Les déchets à haute radioactivité, comme provenant du site d’Orano à La Hague (Manche) seront transportés en train avec une réglementation spécifique dans des conteneurs de stockage et de transport du combustible nucléaire ou de déchet radioactif de type Castor.  
    • Mais ceux à faible ou moyenne radioactivité, notamment liés aux processus de démantèlement, transiteront en gros volume majoritairement par camion.
    • Ils seront sujets à une réglementation moins contraignante et utiliseront les routes conventionnelles, avec les dangers et inquiétudes que cela implique pour les populations, sur le trajet et à proximité des infrastructures d’enfouissement. 
    • Les 85 000 tonnes de déchets représentent un transfert de 225 000 colis. 
  • Dans son avis de 2020, l’ASN Autorité de sureté nucléaire estime en tout cas que les producteurs de déchets n’ont pas encore démontré qu’ils peuvent produire, conditionner et acheminer les colis de manière sécurisée ».  

 Maxime Paquin, membre de France Nature Environnement

Le site : « des incertitudes sur la couche géologique choisie »

  • « La couche géologique choisie pour son épaisseur et ses propriétés afin de contenir la radioactivité, est présentée comme argileuse et homogène. Il s’agit plutôt de marnes, de l’argile avec beaucoup de calcaire la rendant plus perméable. La commission locale d’information à Bure a payé une contre-expertise réalisée par une entreprise américaine, confirmant que l’analyse géologique faite par l’Andra était approximative. 
    • Si la roche autour des déchets radioactifs n’est pas imperméable, un regain potentiel de température des colis (au-delà de 90°C) peut rapidement provoquer une explosion. Or, la faillite d’un seul colis suffirait à semer la pagaille sur le site.
  • L’Andra fait de la communication sur les arguments de sécurité du site, dont la situation géologique est beaucoup moins homogène et idéale qu’elle le dit. Dès que l’on s’intéresse, on remarque de nombreuses incertitudes sur tous les axes du projet. 
    Une des galeries du projet Cigéo à 500m de profondeur - ©  News Tank
    • L’ASN produit beaucoup de questions qui n’ont toujours pas de réponses, pour ce qui ressemble plus à une passoire à retardement qu’un coffre-fort géologique comme annoncé.
  • D’autre part, la couche géologique est en pente ; l’Andra annonce donc en 2019 que le système de galeries sera adapté à cette pente de 2 %. Cela a néanmoins des conséquences en termes d’accumulation d’hydrogène au point le plus haut du réseau (risques d’explosion), et l’eau qui s’accumulera en bas. Cela va créer des problèmes techniques et besoins en ventilation supplémentaires. Et l’Andra affirme que cela sera assuré sans défaillance en continu pendant 150 ans… »

Jean-Dominique Boutin

« Il n’y a pas de précédent à ce projet, l’Andra navigue à vue »

  • « Il n’y a pas de précédent, c’est le projet le plus important en taille et en durée en Europe, voire dans le monde. L’Andra navigue à vue avec beaucoup d’imprécisions. On estime que les garanties et les assurances en termes de sécurité sont insuffisantes. »

Maxime Paquin

  • « Il y a beaucoup de difficultés pour accéder à la documentation de l’Andra, notamment sur le points des données géologiques, rendant difficile une contre-expertise sérieuse.
  • Le public ne sait pas quels déchets iront à Cigéo, et ne sait pas ce que cela impliquerait en termes de sécurité et de problèmes. »  

Jean-Dominique Boutin

L’emprise : « une taille floue et évolutive »

  • « Le projet a doublé de taille depuis 2013, passant de 15 à 30 km2, avec un coût établi à 25 Md€ par décret en 2016 contre 13,5 à 16,5 Md€ initialement en 2003. 
    • L’annonce du renouvellement du parc nucléaire français vient ajouter des questionnements : les nouveaux déchets induits auront un impact à la hausse sur le coût, la conception et le dimensionnement du site. 
  • Il y a une évaluation environnementale insuffisante : le cadre des directives européennes sur l’eau et la protection de la biodiversité n’est pas respecté. Nous avons aussi étudié les rapports de l’ASN et de l’IRSN Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire , ainsi que les analyses de l’Autorité environnementale, qui est assez sévère sur Cigéo. »

 Maxime Paquin

Andra (agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs)

L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs est chargée de la gestion à long terme des déchets radioactifs produits en France.
• Création : 1979
Mission  : trouver, mettre en œuvre et garantir des solutions de gestion sûres pour l’ensemble des déchets radioactifs français afin de protéger les générations présentes et futures du risque que présentent ces déchets.
• Implantation : le siège social en région d'Île-de-France, le centre de stockage de la Manche en Normandie, les centres industriels de l’Andra dans l’Aube et le Centre de Meuse/Haute-Marne dans la région Grand Est.
Budget : 223 M€ (2021)
Président : Adolphe Colrat, préfet hors classe, inspecteur général des finances
Contact
Tel : 01 46 11 80 00


Catégorie : Associations


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 13784, créée le 08/07/2022 à 11:21 - MàJ le 08/07/2022 à 11:40

France Nature Environnement

Fédération française d’associations de protection de la nature et de l’environnement.
Création : 1968, reconnue d’utilité publique en 1976.
Missions :
- Stopper la destruction des écosystèmes.
- Protéger l’humain et participer à la vie démocratique.
- Changer de modèle de développement.
Réseau : 9 087 associations regroupées au sein de 47 organisations adhérentes, présentes en métropole et outre-mer.
• Effectifs : équipe fédérale de 45 salariés et 180 bénévoles
Président : Arnaud Schwartz
Contact : Virginie Boquin
Tél. : 06 07 69 27 10


Catégorie : Associations


Adresse du siège

81-83 bd Port-Royal
75013 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 14079, créée le 12/10/2022 à 15:58 - MàJ le 05/12/2022 à 11:53

©  Andra
©  Andra